Hautes-Pyrénées : Les autorisations de chasser le grand tétras coûtent à nouveau (très) cher à l’Etat

Béatrice Colin
·1 min de lecture

JUSTICE - Le tribunal administratif vient à nouveau de déclarer illégaux des arrêtés de chasse au grand tétras dans les Hautes-Pyrénées et de condamner l’Etat à verser 15.000 € de dommages et intérêts aux associations de défense de l’environnement

Dans les tribunaux administratifs du sud-ouest de la France, le grand tétras est une espèce bien connue. Il y fait régulièrement l’actualité depuis une dizaine d’années. Au total, une cinquantaine de procédures ont été lancés par des associations de l’environnement contre les arrêtés d’autorisation de chasse ce gros gallinacé pris par les différents préfets de ce côté-ci du massif des Pyrénées.

Et, invariablement, la décision est souvent en faveur des associations, déclarant illégaux les arrêtés préfectoraux. Ce qui a été à nouveau le cas fin avril, quand le tribunal administratif de Pau a estimé que, en « édictant ces quatre arrêtés illégaux [2014-2017], le préfet des Hautes-Pyrénées a commis une faute de nature à engager la responsabilité de l’Etat ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Déconfinement : Le retour de l’homme sera-t-il rude pour la faune sauvage ?
VIDEO. Hautes-Pyrénées: Non, la chasse au grand tétras n’est pas légale, n’en déplaise au préfet
Ariège : Il va falloir ranger les fusils, le tribunal suspend (encore) la chasse de deux oiseaux menacés