Haute-Vienne : des ouvriers remplacent les touristes et aident à sauver un camping

Dans le camping de Saint-Hilares-les-Places, en Haute-Vienne, la saison touristique n'a pas pu démarrer à cause de l'épidémie de Covid-19. L'heure est actuellement au nettoyage des mobile-homes et des terrains pour rouvrir, peut-être, en mai. Mais heureusement, Cécile Bernis, régisseuse, a eu une bonne surprise : les 12 gîtes ont pu être loués à des travailleurs. "C'est mieux qu'à l'hôtel" Ces ouvriers travaillent de nuit sur un chantier SNCF. Ils vont vivre dans le camping pendant plus d'un mois. "C'est mieux qu'à l'hôtel, au moins, on est ensemble. On peut manger ensemble. Ce n'est pas comme s'il fallait cavaler à droite, à gauche, pour chercher un sandwich", confie Romuald Ulmer, chef de chantier. Le camping, géré par la commune de Saint-Hilares-les-Places, emploie deux salariés permanents et plusieurs saisonniers. Ses comptes sont tout juste à l'équilibre. Alors, l'arrivée des ouvriers en pleine pandémie est une très bonne nouvelle. Parmi nos sources Article France Bleu Camping de Saint-Hilaire-Les-Places (Haute Vienne) Maire de Saint-Hilaire-Les-Places