En Haute-Vienne, des centres de télé-ophtalmologie ouvrent dans les déserts médicaux

C'est une parade à l'absence d'ophtalmologistes dans de nombreuses régions rurales françaises. En Haute-Vienne, dans la commune du Palais-sur-Vienne où il n'y avait pas de médecin spécialiste des yeux, un centre de télé-ophtalmologie a ouvert. Il permet aux habitants d'aller se faire examiner par des orthoptistes qui réalisent des examens de base. Ils envoient ensuite les résultats à des ophtalmologues qui les analysent à distance. "S'il y a le moindre problème, on a un message spécial et on dit au patient qu'il faut prendre rendez-vous rapidement avec un ophtalmologue local", dit Marie Dautais, orthoptiste. Le centre qui a ouvert en Haute-Vienne est la quatorzième implantation française du réseau Téléophtalmo, créé par l'entrepreneur bordelais Etienne Varlet. "On cible principalement les déserts médicaux où il y a une pénurie d'ophtalmologues et où les patients ont du mal à obtenir un rendez-vous dans des délais raisonnables", note Etienne Varlet. Alors que tous les départs à la retraite d'ophtalmologues ne sont pas compensés, il s'agit d'une solution innovante pour l'avenir des yeux des Français en zone rurale.