Haute-Savoie : drame lors d'un trail, le récit glaçant de l'un des participants

"C’est la première fois de ma vie que j’ai eu peur de mourir." Ce sont par ces mots que David Varlez, traileur de 46 ans, se souvient de son expérience lors de l'Ultra-Trail du Haut-Giffre. Dans la nuit du 14 au 15 juin 2024, il se trouvait dans la descente de la pointe d’Angolon, lorsque des concurrents sont gravement tombés dans l’alpage. Un coureur a malheureusement perdu la vie. "J’ai vu les victimes chuter sous mes yeux et disparaître dans l’obscurité du vide. Il faisait nuit noire", a-t-il ainsi ajouté dans les colonnes du Parisien. Le drame a eu lieu alors que les conditions météorologiques étaient épouvantables. "Jamais je n’avais connu un tel déluge. Pourtant, je suis un coureur plutôt expérimenté, j’ai déjà fait plusieurs ultra-trails en montagne où les conditions étaient exécrables. On sait que la nature peut malmener avec de la pluie, du vent, du froid. Mais ce samedi, ça dépassait l’entendement, les chemins s’étaient transformés en torrents", s'est encore souvenu David Varlez.

Le coureur n'a rien pu faire pour aider ses concurrents qui sont tombés

Lui aussi a bien eu du mal à garder son équilibre dans cette descente malgré la corde qui avait été installée le long du chemin par les organisateurs. "Tout le monde glissait, dérapait, se retrouvait sur les fesses. Le chaos. Des gens criaient. Certains avaient même chaussé les crampons qu’ils avaient prévus pour les portions où il y avait de la neige. Même cela (...)

Lire la suite sur Closer

A 12 ans, personne ne devrait avoir le prénom qu’il porte
Obsèques de Françoise Hardy : lunettes fumées et talons vertigineux, Brigitte Macron fait une arrivée remarquée
Quel est le pire régime pour le Gémeaux ?
Obsèques de Françoise Hardy : Marc Lavoine, Anouchka Delon, Julien Clerc, Nadine Trintignant… L’ultime hommage des stars
Une mère de famille meurt brutalement après avoir ingéré un médicament couramment prescrit