Haute-Savoie : la déception de la station de ski Avoriaz suite aux annonces de Jean Castex

Suite aux annonces faites par le Premier ministre Jean Castex, jeudi 7 janvier, les professionnels de la montagne sont déçus. À Avoriaz (Haute-Savoie), la pilule est difficile à avaler. "Le directeur des remontées mécanique nous a fait part de son moral en berne, Avoriaz vit une période inédite comme toute la montagne", explique la journaliste Ingrid Pernet-Duparc en duplex pour le 19/20 de France 3. La station de haute montagne est au ralenti, et n’a atteint que 10% de remplissage cette semaine. Les étrangers représentent habituellement 46% des visiteurs. "Pourtant, la carte postale est sublime, 1,60 mètre de poudreuse, une belle météo, c’est d’autant plus frustrant pour les professionnels", ajoute la journaliste. Les voisins suisses skient Un nouveau point de situation a été prévu fin janvier, où de nouvelles annonces concernant les remontées mécaniques devraient être faites. Les professionnels de la montagne misent en effet sur la suite de la saison, et les vacances de février, qui représentent environ 35% du chiffre d’affaires de la saison à Avoriaz. Mais selon l’office du tourisme local, ne pas ouvrir les remontées mécaniques est un très mauvais signal pour les réservations à venir, alors qu’à quelques pistes de là, sur le domaine skiable franco-suisse les Portes du Soleil, les voisins suisses peuvent skier.