Haute-Garonne: On vous dit comment retrouver, en quelques clics et gratuitement, vos ancêtres

·1 min de lecture

GRAAL - Des passionnés ont recensé et mis en ligne l’intégralité des 400.000 mariages célébrés dans la Haute-Garonne au XIXe siècle. Du pain bénit, et du temps gagné, pour les généalogistes débutants

Allez avouez. Vous aussi vous avez envie de vous plonger dans vos racines, de redescendre le plus loin possible le long de votre arbre généalogique, histoire de briller dans les soirées en ressortant un aïeul au passé flamboyant. Mais bon vous avez raté l’occase des confinements et vous êtes bien trop béotien pour vous lancer maintenant dans ce passe-temps forcément technique, forcément chronophage.

Tout n’est pas perdu. Pour peu que vos ancêtres soient restés fidèles à la Haute-Garonne, le Graal du débutant vient d’être mis en ligne grâce à un travail collaboratif de fourmis : le dépouillement de l’intégralité des 400.000 mariages célébrés dans les 689 communes du département de 1792 à 1922, soit durant tout le XIXe siècle, la période charnière sur laquelle même la plus âgée de vos arrière-grands-tantes a la mémoire qui flanche.

« Ça permet de gagner un temps fou »

« Les débutants commencent par interroger les membres de leur famille mais vont rapidement coincer, ensuite il faut aller fouiller sur les sites des archives départementales », explique Sophie Clamaron, chargée des projets collaboratifs du site Geneanet, et donc de ces fameuses « tables de mariage » consultables gratuitement. « (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
New York : Elle découvre sa cousine dans un album photo de 1927 acheté au marché aux puces
Etats-Unis: Pour la première fois, la généalogie génétique permet de corriger une erreur judiciaire
Suède : Un homme reconnu coupable d’un double meurtre grâce à son ADN sur un site de généalogie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles