Haute fonction publique : Emmanuel Macron devrait annoncer la suppression de l'ENA

Il y a deux ans, Emmanuel Macron avait promis de supprimer l'École nationale d'administration (ENA). Cette annonce choc avait été faite dans la foulée de la crise des Gilets jaunes. Le 25 avril 2019, le chef de l'État avait affirmé sa volonté de "bâtir quelque chose qui fonctionne mieux". L'ENA a été créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale par le général de Gaulle pour former l'élite de l'État. Les énarques formés travaillent à la Cour des comptes, au Conseil d'État ou à l'inspection des finances. Des changements dans le recrutement Ces hauts fonctionnaires sont souvent jugés comme étant déconnectés de la réalité. Jeudi 8 avril, Emmanuel Macron devrait donner les grandes lignes de son projet avec, sans doute, la création d'un nouvel établissement regroupant plusieurs écoles de la fonction publique. Le mode de recrutement pourrait également changer pour s'ouvrir davantage aux familles modestes, tandis que les missions de terrain devraient être multipliées durant la scolarité et la vie professionnelle. Mais ce projet suscite des réactions opposées dans la classe politique. La réforme pourrait progressivement entrer en vigueur dès janvier 2022.