Haute-Corse: l'incendie qui a parcouru "450 hectares" lundi est "fixé"

Un avion largue une charge d'eau sur un incendie en Corse en février 2020. (Illustration) - PASCAL POCHARD-CASABIANCA © 2019 AFP
Un avion largue une charge d'eau sur un incendie en Corse en février 2020. (Illustration) - PASCAL POCHARD-CASABIANCA © 2019 AFP

Un incendie qui a parcouru lundi "450 hectares" de maquis sur la commune de Santo-Pietro-di-Tenda en Haute-Corse sans menacer d'habitations a été "fixé" ce mardi soir, a indiqué un porte-parole des pompiers.

Cet incendie avait parcouru lundi une zone "de 450 hectares" sur cette commune de Haute-Corse située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Florent, un village de bord de mer très prisé des touristes en période estivale.

La particularité de ce feu était qu'il était "totalement inaccessible aux moyens terrestres, dans une zone géographique escarpée où il n'y a aucune activité autre qu'un peu de randonnée", avait ajouté l'officier, précisant qu'aucune "habitation ou exploitation" n'était menacée.

Le feu a parcouru 450 hectares

"Le feu a été fixé ce [mardi] soir à 17 heures, il a parcouru 450 hectares et 76 personnels étaient engagés aujourd'hui et le travail va être réengagé [mercredi] matin dans les mêmes conditions de manière à traiter l'ensemble des lisières au dessus des villages de Santo-Pietro-di-Tenda et San-Gavino", a indiqué mardi soir le commandant Pierre Ferrandini, officier de permanence du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) de Haute-Corse.

Mardi, le détachement d'intervention héliportée (Dih) de la sécurité civile de Brignoles (Var), spécialisé dans le travail sur zone difficile d'accès et venu en renfort avec trois hélicoptères, est intervenu toute la journée.

Un quatrième hélicoptère bombardier d'eau du service de secours corse était également actif pour hélitreuiller "le commando feu de forêts des sapeurs-pompiers et des forestiers-sapeurs" sur le terrain.

Des conditions météorologiques "favorables"

Le feu était resté "stable" dans la nuit de lundi à mardi grâce à des conditions météorologiques "très favorables", notamment des températures qui étaient redescendues à 20-22 degrés Celsius et un taux d'humidité à plus de 50%, avait indiqué mardi matin le lieutenant-colonel Thierry Nutti, officier de permanence (Codis).

Lundi, 56 largages avaient été effectués par les hélicoptères engagés, 60 par les avions bombardier d'eau de type Pelican et six largages de retardant.

Samedi, plusieurs massifs forestiers de Haute-Corse ont été fermés du fait d'un risque sévère d'incendie et la zone touchée était considérée comme "dangereuse" pour ce risque, les autorités invitant à ne pas s'y rendre.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles