Haut-Karabakh : Erdogan salue la « victoire » de l’Azerbaïdjan

Recep Tayyip Erdogan et Ilham Aliev doivent discuter de la situation au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.  - Credit:TURKISH PRESIDENCY / MURAT CETIN / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Recep Tayyip Erdogan et Ilham Aliev doivent discuter de la situation au Haut-Karabakh entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. - Credit:TURKISH PRESIDENCY / MURAT CETIN / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Le président turc est arrivé lundi 25 septembre dans l'enclave azerbaïdjanaise du Nakhitchevan, située entre l'Arménie et l'Iran et frontalière de la Turquie, alors que la situation au Haut-Karabakh est tendue depuis plusieurs jours. Recep Tayyip Erdogan a célébré la « victoire » de l'Azerbaïdjan au Nagorny Karabakh qui ouvre selon lui de « nouvelles opportunités pour une normalisation » dans la région. « C'est un motif de fierté pour la Turquie de voir les opérations antiterroristes de l'Azerbaïdjan accomplies avec succès en un temps court et dans le respect des droits des civils », a déclaré le président turc lors d'une déclaration à la presse au côté de son homologue Ilham Aliev.

Erdogan a profité de cette conférence de presse pour envoyer un message clair à l'Arménie : « Nous espérons que l'Arménie saisira la main pacifique qui lui est tendue. »

Officiellement, la rencontre entre Erdogan et Aliev devait lancer la construction d'un gazoduc de 85 kilomètres entre l'est de la Turquie et le Nakhitchevan et présider à l'inauguration d'un complexe militaire. Mais selon les médias turcs, ils devaient aussi discuter de l'ouverture du corridor de Zangezur aux Azéris à travers l'Arménie.

Une fois en compagnie de son homologue turc, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev a assuré que les droits des Arméniens du Nagorny Karabakh seraient « garantis ». « Les habitants du Nagorny Karabakh, quelle que soit leur ethnie, sont des citoyens de l'Azerbaïdjan. Leurs droits s [...] Lire la suite