Le plus haut glacier de Suède fond à une vitesse alarmante

·2 min de lecture

Des observations de la sonde Sentinel-3A publiées par le programme européen Copernicus démontrent une perte rapide de masse glaciaire au sommet du mont Kebnekaise, en Suède. Le glacier a perdu deux mètres de glace en un an.

Les mauvaises nouvelles concernant le réchauffement climatique continuent à affluer. Le programme européen d'observation de la Terre, Copernicus, a publié le 18 août un communiqué faisant suite aux observations menées par le satellite Sentinel-3A sur le glacier Kebnekaise, situé à 150 kilomètres du cercle polaire en Suède. Le constat est alarmant : le pic sud aurait perdu deux mètres de glace depuis les photos prises par Sentinel en août 2020.

Photo du glacier Kebnekaise, prise par la sonde Sentinel-3A. © Copernicus
Photo du glacier Kebnekaise, prise par la sonde Sentinel-3A. © Copernicus

L'impact du réchauffement climatique

Les chercheurs de l'université de Stockholm sont formels. L'année dernière, le Kebnekaise atteignait une hauteur de 2.096,5 mètres. En août 2021, le sommet est descendu à 2.094,6 mètres. C'est la mesure la plus basse atteinte par le glacier depuis le début des études menées annuellement par les scientifiques suédois.

Ces derniers possèdent une station permanente installée dans la vallée du Tarfala depuis les années 1940. Depuis le début des années 2000, la fonte connaît un accroissement, allant de pair avec la montée des températures enregistrée dans la région scandinave. En 1990, le Kebnekaise mesurait 2.118 mètres de hauteur. Trente ans plus tard, le glacier a perdu un tiers de sa masse glaciaire. Une perte de 0,5 centimètre est anticipée d'ici à mi-septembre.

Station de recherche de la vallée du Tarfala. © Nokkoken, WikiCommons
Station de recherche de la vallée du Tarfala. © Nokkoken, WikiCommons

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (IPCC) avait publié un rapport le 9 août 2021, statuant de la gravité du réchauffement climatique, expliquant que l'accélération de la fonte du Kebnekaise était sans précédent au cours des 2.000 dernières années. Nul ne sait ce qu'il adviendra du dernier glacier du Suède, mais les chercheurs sont pessimistes : cette tendance risque de continuer dans les années à venir.

La sentinelle terrestre

Les équipes de la station de Tarfala sont aidées depuis l'orbite terrestre par le satellite Sentinel-3A, qui avait déjà réalisé les...

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles