Hausse des ventes de voitures neuves grâce à la prime à la conversion : l'effet d'une "seringue dans le Tour de France"

franceinfo

Après plusieurs mois de baisse dus à la crise sanitaire du coronavirus, le marché automobile français a progressé au mois de juin, avec une hausse des immatriculations de voitures neuves de 1,24% sur un an. "Il y a eu d’abord un effet normal de la fin du confinement et un boost de la prime à la conversion", a expliqué sur franceinfo mercredi 1er juillet François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles. Il a indiqué par ailleurs que "les bonus renforcés sur les véhicules électriques et hybrides rechargeables fonctionnent bien", en appelant à un "maintien" de ces primes. "Ce qu'il faut comprendre, c'est que cette prime, c'est un peu une seringue dans le Tour de France".

franceinfo : Les ventes de voitures neuves se sont écroulées durant le confinement : moins 72% en mars par rapport à l'an dernier, moins 89% en avril et encore moins 50% en mai. Y a-t-il eu un vrai redémarrage en juin ?

François Roudier : Oui, on a eu une reprise. On l’attendait, et on l'a vue finalement assez rapidement. Il y a eu d’abord un effet normal de la fin du confinement. Comme les enfants confinés qui sont sortis à toute allure, et bien les gens qui avaient commandé une voiture sont vite aller la prendre dans les concessions. Il y a aussi eu le boost de la prime à la conversion. On a dû en écouler à peu près un gros tiers, voire 50%. C'était important car ça permettait d'écouler les stocks qui s'étaient accumulés depuis le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi