La hausse des températures en Arctique est désormais inévitable

1 / 2

La hausse des températures en Arctique est désormais inévitable

Même si l'accord de Paris est respecté, les températures en Arctique devraient augmenter entre 3 et 5 degrés, selon un rapport de l'ONU. Avec des conséquences désastreuses pour la planète.

D'ici 2050, les températures en Arctique vont augmenter de 3 à 5 degrés par rapport à celles enregistrées entre 1986 et 2005, avertit un rapport de l'ONU publié mercredi. Elles devraient même atteindre 5 à 9 degrés de plus dans cette région du globe d'ici 2080. 

Selon cette étude, cette hausse aura lieu même si l'accord de Paris, qui prévoit de limiter le réchauffement climatique à deux degrés d'ici 2100, est respecté. Et si toutes les émissions de gaz à effet de serre étaient stoppées du jour au lendemain, cela ne suffirait pas: les températures en hiver augmenteraient de 4 à 5 degrés en 2010 par rapport au niveau enregistré à la fin du XXe siècle. Une augmentation causée par les gaz à effet de serre déjà émis dans l'atmosphère et la chaleur stockée dans les océans.

Quatre millions d'habitants directement menacés

"Ce qui se passe dans l'Arctique ne reste pas dans l'Arctique", prévient Joyce Msuya, directrice exécutive par intérim d'ONU Environnement. "Nous avons la science. Il faut maintenant agir plus rapidement pour lutter contre le changement climatique et éviter une situation plus grave pour notre planète que nous ne l'imaginions." 

L'Arctique et ses habitants subissent déjà les conséquences du réchauffement climatique. Mais d'ici trente ans, quatre millions de personnes et 70% des infrastructures de la région pourraient être menacées par la fonte du permafrost,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi