Hausse du smic : des experts aimeraient que l'Etat paye à la place des entreprises

Libération.fr

Dans leur rapport 2017, révélé mardi par «le Monde», un groupe d'économistes propose de désindexer totalement le salaire minimum, à charge pour les pouvoirs publics d'augmenter la prime pour l'emploi. Un vrai changement de paradigme, qui n'est pas sans danger pour la cohésion sociale.

C’est un joli tour de passe-passe. Un remarquable bonneteau intellectuel. Chargé depuis une dizaine d’années de se prononcer sur l’opportunité de revaloriser, ou non, le salaire minimum, le «groupe d’experts» ad hoc a cette fois-ci réussi à suggérer, en lieu et place d’une augmentation du smic à la charge des entreprises, une hausse de la prime d’activité… financée par l’Etat.

Pour rappel, cette commission a été créée en 2008 par Nicolas Sarkozy à des fins essentiellement politiques : pouvoir s’abriter derrière des «experts» pour justifier l’absence de coups de pouce au smic. Et sans surprise, lesdits experts, depuis leur premier rapport en novembre 2009, ont, invariablement et chaque année, prôné énergiquement une revalorisation du salaire minimum strictement cantonnée au mécanisme légal : à savoir une hausse calée sur l’inflation, augmentée de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire de base des ouvriers et employés. Donc sans coup de pouce supplémentaire. Avec, d’une année sur l’autre, la même logique : en pleine crise économique, inutile d’enchérir le coût du travail pour les entreprises, dans un pays qui souffre, entre autres, d’un manque de compétitivité.

Moins de ménages concernés

Une recommandation récurrente, qui vient en sus d’autres reproches, déjà évoqués, là aussi, dans les précédents rapports : tassement des rémunérations du bas de la grille des salaires, outil peu efficace pour lutter contre la pauvreté, destruction d’emplois en cas de hausse trop forte… Mais cette année, nouveauté : le groupe d’experts (présidé depuis cet été par Gilbert Cette, qui en faisait déjà partie comme simple membre entre 2009 et 2012) va (beaucoup) plus loin. Considérant (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Johnny Hallyday, icône de la droite aux amitiés politiques éclectiques
Au rapport La voiture électrique, meilleur levier de la transition verte ?
La leçon de Sarkozy sur le Grand Paris
40MILLIONS
«Les gynécologues ne nous écoutent pas»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages