Hausse des saisines pour "violences", recours aux LBD, sanctions disciplinaires... Ce qu'il faut retenir du rapport annuel de la police des polices

franceinfo avec AFP

Un niveau inédit. En 2019, la police des polices a été saisie de 1 460 enquêtes judiciaires, soit 23,7% de plus que l'année précédente. C'est ce que révèle le rapport annuel de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), publié lundi 8 juin, dans un contexte de nouvelle polémique sur les violences policières.

>> Suivez les dernières informations sur les violences policières dans notre direct

Cette augmentation des dossiers en cours s'explique notamment par un effet "gilets jaunes". L'IGPN dresse par ailleurs un bilan des armes utilisées par les membres des forces de l'ordre et des sanctions disciplinaires et judiciaires en cours ou actées. Franceinfo a consulté ce rapport et vous résume ce qu'il faut en retenir.

Plus de la moitié des saisines pour des faits de "violences volontaires"

Sur les 1 460 enquêtes judiciaires ouvertes par l'IGPN en 2019, 868 portent sur des faits de "violences volontaires", soit 256 de plus qu'en 2018 (+41%). Ces violences représentent donc 59% des dossiers confiés à la police des polices. Les manifestations des "gilets jaunes" pèsent pour beaucoup dans ce bond des saisines. "Il est intéressant de rapprocher le nombre de saisines supplémentaires (...) relatives à l'usage de la (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi