Hausse des prix de l’électricité : comment le gouvernement prépare un nouveau geste

·1 min de lecture

Il faut faire plus. C’est en quelques mots le message envoyé par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire pour continuer à lutter contre la hausse des prix de l’électricité, qui ont augmenté de 40% sur les 12 derniers mois. En novembre dernier, le Premier ministre Jean Castex avait annoncé le gel de la hausse des prix de l'électricité à 4%. Mais face à cette flambée des prix le gouvernement s’apprête à prendre des mesures supplémentaires.

>> LIRE AUSSI - Covid : le nouveau dispositif d'aides pour les entreprises est-il suffisant ?

L'option la plus probable serait de revoir le mécanisme de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), un dispositif qui permet aux entreprises d'acheter une partie de leur électricité à un tarif fixe auprès d'EDF : 42 euros le megawatt-heure, mais dans une quantité limitée. Les entreprises doivent donc compléter en achetant de l’électricité sur le marché européen. Mais les prix y ont battu des records ces dernières semaines.

"Aujourd'hui ce n'est pas la Commission européenne qui bloque"

Bercy est donc en négociation avec la Commission européenne pour rehausser la quantité d'électricité vendue à prix fixe, ce qui permettrait de contenir la hausse de la facture. "Mais aujourd'hui ce n'est pas la Commission européenne qui bloque" confie un cadre qui travaille sur le dossier. Comprenez que c'est plutôt du côté d'EDF qu'il y a des réticences à vendre plus d'électricité à bas prix. D'ailleurs le PDG d'EDF Jean-Bernard Levy ne ca...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles