Hausse de l'énergie : les artisans-boulangers ne veulent «pas d'aides» mais «payer le prix juste»

© Jean-Francois FORT / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ils ne manifestent pas contre la réforme des retraites mais parce que leur survie en dépend. Les boulangers et artisans seront dans la rue ce lundi pour crier leur colère face à l'explosion des prix de l'énergie , malgré les aides annoncées par le gouvernement. Le problème, c'est qu'ils ne sont pas tous protégés par ce bouclier tarifaire .

"Gardez vos aides"

Pour certains, les factures d'énergie ont été multipliées par trois par quatre, plus encore dans certains cas. C'est le cas Mickaël Michelot, qui est boulanger à Orliénas, près de Lyon. Il sera ce lundi devant le ministère de l'Économie. "La dernière annonce qu'ils ont faite, c'est de bloquer le prix de l'énergie, en moyenne à 280 euros le mégawattheure. C'est ce qui est déjà appliqué dans mon nouveau contrat, mais ça multiplie quand même par trois par rapport à mon ancien contrat", explique-t-il.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

"On n'aurait jamais entendu parler de nous si on avait été concernés par le bouclier à 15% pour toutes les entreprises, il y aurait eu une petite augmentation sur la baguette mais on ne la sentirait pas. On ne veut pas d'aides : gardez vos aides, on veut payer le prix juste", insiste-t-il.

À défaut de pouvoir payer ce prix juste, de nombreuses aides de l'État existent, mais elles sont pour la plupart ciblées et difficiles à obtenir. En Normandie, la région a mis en place plusieurs aides spécifiques, justement pour ces entreprises qui sont frappées de plein f...


Lire la suite sur Europe1