Hausse historique du nombre de chômeurs en France sur un mois

Les agences Pôle emploi ne reçoivent désormais plus de public et les demandeurs d'emploi doivent prendre contact avec leur conseiller par téléphone ou internet

Paris (AFP) - Le nombre de chômeurs (catégorie A) a enregistré une hausse historique sur un mois en mars ("246.100, soit "7,1%) pour s'établir à 3,732 millions, a indiqué Pôle emploi lundi.

Sur le premier trimestre, la hausse reste faible ("0,7% à 3,576 millions) car ce nombre avait fortement baissé en janvier et février.

Du fait d'une diminution nette du nombre de demandeurs d'emploi en activité réduite (catégories B, C) l'effectif A, B, C augmente moins fortement en mars ("177.500, soit "3,1%). Il reste stable sur le trimestre à 5,744 millions.

"Compte tenu du caractère inhabituel de la situation actuelle", Pôle emploi et la Dares (service statistique du ministère du Travail) ont publié, en plus des chiffres trimestriels, "une note sur les évolutions intervenues sur le seul mois de mars".

L'accroissement des effectifs inscrits en catégories A, B, C en mars "provient à la fois d'une nette augmentation des entrées à Pôle emploi ("5,5 %) et d'une très forte baisse des sorties (-29,0%)", soulignent-ils dans un communiqué.

"Les entrées pour fins de mission d'intérim et fins de contrats courts sont en hausse, la mise en place du confinement ayant conduit à des non-renouvellements ainsi qu'à de moindres nouvelles embauches de courte durée", expliquent-ils.

"La plupart des motifs de sorties se replient, notamment les défauts d'actualisation, qui recouvrent généralement pour partie des reprises d'emploi non déclarées à Pôle emploi, mais aussi les reprises d'emploi déclarées, les entrées en stage ou en formation, ainsi que les radiations administratives", ajoutent-ils.