Hausse de la CSG : les retraités, ces oubliés

France 3

Derrière les murs des maisons de retraite, les grands oubliés de la réforme Macron. Dès janvier 2018,

la CSG augmentera de 1,7 point. Une mesure censée être compensée par la baisse de la taxe d'habitation pour les plus modestes. Problème : la plupart des résidents ne paient pas directement cette taxe. Pour eux, donc, rien ne compensera la hausse de la CSG. Inconcevable pour les syndicats. "C'est une injustice qui se construit", estime ainsi Joël Bataille, du syndicat CFDT des retraités.

"Répercuter une diminution de tarifs n'est pas possible"

Aujourd’hui, ce sont les maisons de retraite qui paient les taxes d'habitation et les répercutent sur le prix de l'hébergement des résidents. Bercy voudrait donc que les établissements baissent leurs tarifs. Impossible, selon les directeurs de maison de retraite. "Répercuter une diminution de tarifs n'est pas possible au moment où la plupart des établissements vont voir leur nombre de personnels diminuer et voient déjà le nombre d'emplois aidés diminuer", affirme Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs au service des personnes âgées.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Justice : Nicolas Sarkozy rattrapé par l'affaire des écoutes
Affaire des écoutes : le parquet national financier réclame un procès contre Nicolas Sarkozy
Mélenchon critique Valls et claque la porte d'une mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie
QUIZ. "Bordel", "racailles", "gens qui ne sont rien"... Emmanuel Macron ou Nicolas Sarkozy, qui a dit quoi ?
Demande de renvoi de Nicolas Sarkozy en correctionnelle : "C'est une affaire incroyable et scandaleuse" estime Anticor

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages