Avec la hausse des cours, les pétroliers chinois enregistrent des bénéfices records

La hausse des cours du brut fait le bonheur des pétroliers chinois. Les géants, tels que Sinopec et PetroChina, ont explosé leurs bénéfices au cours du premier semestre.

Les Chinois ne font pas exception : comme tous les géants pétroliers du monde, ils attaquent la rentrée avec le sourire.

Le plus gros producteur chinois de gaz et de pétrole en mer, China National Offshore Oil Corp, a plus que doublé son bénéfice net au premier semestre 2022. Et il y a de belles performances en matière de production également, pour répondre aux appels de Pékin à sécuriser l'approvisionnement du pays.

PetroChina, le premier producteur de brut chinois, a lui augmenté son bénéfice de 55%, une performance historique. L'entreprise impute elle-même ce résultat à la flambée des cours liée à la crise ukrainienne.

L'autre géant qui profite du contexte international, c'est Sinopec. Le premier raffineur d'Asie a annoncé dimanche 28 août un bénéfice net en augmentation de 10%, alors même que ses ventes de produits raffinés ont baissé de presque autant à cause des confinements successifs, lesquels ont lourdement pesé sur la demande chinoise.

Le raffineur doit en partie ses bénéfices à sa politique d'achat. En mai et juin, le groupe s'est distingué comme le premier acheteur de pétrole russe de type ESPO. Il s'agit de l'une des variétés phares de brut russe, qui transite via un pipeline qui va de l'Est de la Sibérie à l'océan Pacifique. L'ESPO est vendu à prix cassé.


Lire la suite sur RFI