Hatik révèle pourquoi il a envisagé de tout plaquer comme Diam's

·1 min de lecture

Le poids de la notoriété l’écrase. Hatik continuera-t-il à le supporter ? Depuis la diffusion de la série Validé sur Canal+ en 2020, dans laquelle l’artiste joue le premier rôle, il flirte avec la célébrité. Mais ces strass et ces paillettes, pourtant tant rêvés, ne semblent plus le faire briller. Sur une musique épurée et mélancolique, intitulée À la Mélanie, le rappeur a prévenu son public : “Je crois que je vais faire mes bagages, loin de là, à la Mélanie.” Ses paroles rendent hommage à une légende féminine du rap français, Diam’s, qui a brutalement mis un terme à sa carrière en 2012. Comme Mélanie Georgiades, le nom à la ville de la chanteuse, Hatik a pensé claquer la porte du monde de la musique “post-Validé, post-confinement”, comme il l’a expliqué à Yann Barthès sur le plateau de Quotidien, ce vendredi 12 mars.

En 2012, Mélanie Georgiades pouvait se targuer d’être l’une des plus grosses vendeuses de disques de sa génération. Mais, blasée par le succès, l’artiste a préféré voguer vers de nouveaux horizons et se concentrer sur sa vie personnelle. Une fin de carrière brutale que le rappeur Hatik comprend volontiers. “Quand la vie change d’un coup, on est vachement tenté, des fois, de se dire : ’Ma vie était plus simple avant'”, a-t-il affirmé devant les caméras de TMC. Alors si l’idée de tout plaquer lui a déjà traversé l’esprit, c’était “pour viser une vie beaucoup plus simple, loin des strass et paillettes, comme disait Diam’s”.

À l’inverse de Diam’s, toutefois, Hatik ne (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Doc Gynéco accusé de violences volontaires par conjoint, il sera jugé par le tribunal correctionnel
The Weeknd : la raison pour laquelle il boycotte les Grammy Awards
Flo Delavega fait de tendres confidences sur les premiers mots de son fils, déjà bilingue à trois ans (VIDEO)
Yohann Malory, parolier de Johnny Hallyday et Jenifer, mis en examen pour agressions sexuelles
Eva : la petite soeur de Jazz (JLC Family) explique pourquoi elle a abandonné son surnom d'Eva Queen