Hassanya

Libération.fr

Après le picard ou le laz, langue vernaculaire du Caucase, c’est dans ce dialecte des peuples bédouins du Sahara que vient d’être publié le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry. Disponible en 300 langues c’est, après la Bible, le livre le plus traduit au monde. Apparu au XIVe siècle, le hassanya est aujourd’hui parlé par 3 millions de personnes dans une zone qui va du Maroc au sud du Mali. «C’est une variété de l’arabe dont le statut est fondamentalement oral et dont le mode d’expression privilégié est la poésie», précise Catherine Taine-Cheikh, chercheuse au laboratoire Langues et civilisations à tradition orale (Lacito) du CNRS.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Qui a viré Steve Bannon du Conseil national de sécurité ?
Tunisie Un an de prison pour avoir remixé l’appel à la prière musulmane
Birmanie
Habeas corpus Liberté pour Cecilia
Donald Trump et Xi Jinping, premier face-à-face en Floride

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages