La HAS donne son feu vert à la vaccination des 5-11 ans : et maintenant?

·1 min de lecture
© Sipa

Un nouveau pas vers l'autorisation du vaccin pour les 5-11 ans. La Haute autorité de santé (HAS) s'est prononcée lundi en faveur de la vaccination anti-Covid des enfants de 5 à 11 ans (6 millions d'éligibles) mais ne souhaite pas la rendre "exigible ni obligatoire". "Du fait de son efficacité vaccinale contre les variants majoritaires circulant actuellement et de son profil de tolérance satisfaisant, la HAS estime que le vaccin de Pfizer peut être utilisé à partir de l'âge de 5 ans", a souligné l'instance indépendante du gouvernement. Elle propose aussi de vacciner en priorité "les collégiens (de moins de 12 ans, dont les caractéristiques sont proches de celle des autres collégiens) afin de compléter rapidement la campagne de vaccination des enfants âgés de 12 ans et plus". Cette décision fait suite à l'avis favorable vendredi du Comité consultatif national d’éthique (CCNE). Dans les prochains jours, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV), présidé par le Pr Alain Fischer, doit également se prononcer. 

Pourquoi la HAS est favorable à la vaccination des 5-11 ans. Dans son avis, la Haute autorité de santé évoque plusieurs arguments :

Si les formes graves sont rares chez l'enfant, "lorsque c’est le cas, près de 80 % d’entre elles sont retrouvées chez des enfants sans comorbidités."  Dans le "contexte de l’arrivée du variant Omicron, plus contagieux que le variant Delta, on peut donc s’attendre à une augmentation des cas de formes sévères chez les enfants",...
Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles