Harvey Weinstein : que savait sa femme, Georgina Chapman, des accusations de viols et d'agressions sexuelles ?

L'affaire éclatait comme une bombe il y a huit mois : Harvey Weinstein, l'un des hommes les plus puissants de Hollywood, était accusé par des dizaines de femmes de viols et d'agressions sexuelles. S'en suivait le hashtag #metoo. Sous le choc, son épouse et mère de ses jeunes enfants, Georgina Chapman, le quittait. Mais que savait-elle ?

Vendredi 25 mai, à New York, la police de New York a inculpé Harvey Weinstein, 66 ans, pour un viol en 2013 et une agression sexuelle en 2004, selon la police de New York - début d'un procès qui sera aussi sordide que retentissant. Représenté par l'avocat qui avait défendu Dominique Strauss-Khan dans l'affaire du Sofitel et obtenu, en 2011, l'abandon des poursuites, le producteur américain, menottes aux poings, continue de nier avoir eu des rapports sexuels « non consentis ». De leurs côtés, une centaine d'actrices parmi lesquelles Angelina Jolie, Salma Hayek, Uma Thurman, Gwyneth Paltrow, Asia Argento l'accusent.

Au contraire d'un Dominique Strauss-Khan justement qui, tout au long de son procès était soutenu par sa femme d'alors, Anne Sinclair, Harvey Weinstein est apparu seul. Nulle trace de son épouse, la styliste britannique Georgina Chapman. Pourtant, en octobre dernier, ce dernier prétendait avoir son soutien "à 100%". «Georgina et moi avons longuement discuté", confiait-il au New York post avant d'ajouter qu'elle allait faire en sorte qu'il soit un "meilleur être humain", et qu'il (...) Cliquez ici pour voir la suite