Harry Potter : voilà à quoi Voldemort aurait dû ressembler si les films avaient été fidèles aux livres

Quand on pense à Voldemort, on imagine aussitôt à un vilain au teint terne, au crâne chauve, à un regard mi-flippant, mi-déprimant et à un nez (ou une absence de nez) aussi moche que ridicule. Bref on ne peut clairement pas dire que l'ennemi n°1 d'Harry Potter soit le gars le plus frais du coin.

De quoi minimiser son impact dans l'histoire ? Pas du tout. Malgré un physique très spécial, son aura a toujours suffi à faire trembler le monde magique. Après tout, on n'a fait que de nous bassiner durant toute la saga en nous répétant qu'il ne fallait surtout pas citer son nom au risque de provoquer un malheur.

Un méchant pour deux versions différentes

Une incohérence ? Oui, et non. Alors que Voldemort a fait sa première apparition à la fin de Harry Potter à l'école des sorciers avant de ne plus nous quitter et d'essayer coûte que coûte de tuer le petit Potter, il faut savoir que le sorcier des livres de J.K. Rowling et le personnage de Ralph Fiennes au cinéma sont légèrement différents. Un peu trop ?

Là où le vilain fait froid dans le dos dans les romans et instaure un climat d'horreur à chacune de ses apparitions, sa version ciné est certes sinistre, mais se révèle malheureusement loin d'être aussi terrifiante. Au contraire, malgré un Ralph Fiennes qui fait le job, certains fans de la saga n'hésitent pas à se moquer du Seigneur du mal en le qualifiant de ridicule, la faute à une voix jugée trop aiguë et à une démarche très peu...

Lire la suite


À lire aussi

Parker Lewis : voilà à quoi ressemble Corin Nemec 20 ans après la fin de la série mythique
Very Bad Trip : à quoi ressemble le bébé du film neuf ans plus tard ?
Aurélie Dotremont en couple : voilà à quoi ressemble son petit ami ❤️

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles