Harry et Meghan: pourquoi leur arrivée au Canada pourrait faire d'eux les cibles des paparazzi

1 / 2

Le prince Harry et Meghan, invités vedettes de la banque américaine JPMorgan à Miami

Les rapports de Harry et Meghan avec la presse tabloïd ne semblent pas prêts de s'apaiser. Mardi, le couple princier tout juste installé au Canada a menacé d'engager des poursuites judiciaires après la parution de photos volées de la duchesse de Sussex, en train de se promener avec son fils dans leur pays d'adoption. Les images ont été publiées par le Sun et le Daily Mail, deux journaux britanniques. D'après plusieurs médias, elles ont été prises par un photographe caché dans les buissons. 

Le prince Harry et son épouse ont récemment décidé de se mettre en retrait de la famille royale, en prenant leur indépendance financière et en vivant entre le Royaume-Uni et l'Amérique du Nord. Un choix en partie motivé par un désir de s'éloigner des tabloïds britanniques, très durs envers la duchesse de Sussex. Mais il se pourrait que le couple princier ait remplacé un problème par un autre; car au Royaume-Uni, ils étaient (au moins) protégés des paparazzi. 

Accord moral

Comme le rappelle le Guardian, un embargo tacite existe entre la famille royale et les médias depuis 1997, année de la la mort de Lady Diana. La princesse de Galles a perdu la vie dans un accident de voiture à Paris, survenu durant une course-poursuite avec des photographes. À l'époque, l'opinion publique s'était retournée contre la presse tabloïd, qui épiait les moindres faits et gestes de la princesse depuis des années. 

Le Daily Mail avait alors promis de de bannir...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi