Haris Stamatis, l’apiculteur-influenceur de TikTok

CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE

Six mille abeilles collées au cou, remontant jusqu’aux oreilles et chatouillant les narines dans un bourdonnement assourdissant. La vidéo d’Haris Stamatis publiée sur son compte TikTok, Orini Melissa (qui signifie “Abeille de montagne”), a été vue plus d’un million de fois.

@orinimelissa 6000 μέλισσες 🔥🔥🔥#orinimelissa ♬ Oh No - Kreepa

“N’essayez pas de faire ça chez vous ! ” lance le Grec de 27 ans à l’attention de ses 500 000 abonnés. Mêlant dans ses vidéos humour et contenus pédagogiques, l’apiculteur de la région d’Agrinio, dans l’ouest de la Grèce, rassemble une importante communauté tombée sous le charme de son style direct et humoristique.

“Il partage souvent du contenu éducatif sur toutes les plateformes, raconte avec passion et intimité des situations vécues dans la nature, parle des secrets de la communauté des abeilles et s’attire un public de fans venus de toute la Grèce”, résume l’hebdomadaire LIFO, qui est allé à la rencontre de celui qui est “devenu une star de TikTok en prenant soin de ses abeilles”.

L’apiculteur, un peintre qui s’ignore

Au magazine, Haris Stamatis raconte l’acquisition de sa première ruche, il y a dix ans, son investissement dans cette activité en parallèle de ses études et l’émerveillement qu’elle continue de susciter chez lui : “Ce qui me rend fou dans l’apiculture, c’est la tranquillité qu’elle procure, un peu comme ce que l’on ressent en mer. Vous entendez ce doux bourdonnement que font ensemble toutes les abeilles à midi et, en regardant ce que vous créez, vous vous réjouissez, car vous êtes la personne qui les aide à continuer leur travail. Vous les nourrissez quand elles en ont besoin, vous leur créez de l’espace pour donner naissance à la reine, vous générez vos propres reines. Je pense que l’apiculteur ressent un sentiment similaire à celui d’un peintre qui se réjouit du travail accompli, en peut-être beaucoup plus fort, car tout se passe dans la nature.”

Ravi mais surpris de son succès, Haris Stamatis partage son étonnement :

“J’imagine que l’algorithme de TikTok manquait terriblement de contenus sur les animaux et la nature. Toutes les vidéos sont devenues virales dès le début. Je sortais dans la rue et on me demandait :‘C’est toi qui fais des vidéos sur les abeilles ?’

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles