"Harcèlement sexuel", "viol" : Patrick Poivre d'Arvor visé par deux autres plaintes

·2 min de lecture

Deux plaintes pour «harcèlement sexuel» et «viol» ont été déposées contre Patrick Poivre d'Arvor, déjà visé par une plainte pour «viols» de l'écrivaine Florence Porcel. 

Patrick Poivre d'Arvor a été entendu en audition libre mardi 18 mai par les policiers de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), révèle «JDD». Cette audition rentre dans le cadre de l'enquête ouverte après une plainte pour «viols» déposée contre l'ex-présentateur du JT de 20 heures de TF1 par l'écrivaine Florence Porcel. 

Plainte de l'ex-journaliste de LCI Hélène Devynck

Dimanche, «Le Parisien» a relaté que l'homme est visé par deux autres plaintes, déposées par deux femmes, l'une pour «harcèlement sexuel» et l'autre pour «viol». Celle-ci est portée par Hélène Devynck. L'ex-journaliste qui a débuté chez TF1 avait raconté avoir été contrainte à une relation sexuelle avec «PPDA» au début des années 90 lorsqu'elle était son assistante au JT du 20 heures. «J’ai cédé. Mais j’ai serré les dents, et étouffé mes larmes. C’était vraiment humiliant. Je n’avais pas le choix, sinon je ne travaillais plus. Quand j’ai voulu que notre collaboration s’arrête, il a été vexé et cruel, et est allé dire à toute la rédaction que j’étais nulle», avait-elle confié au «Monde», qui avait publié les témoignages de huit victimes présumées de l'écrivain. Selon «Le Parisien», les faits pour lesquels elle a porté plainte sont prescrits, tout comme ceux pour le plainte de «harcèlement sexuel». 

Florence Porcel accuse de son côté Patrick Poivre d'Arvor de lui avoir imposé un rapport sexuel non consenti en 2004 dans son bureau de TF1 et une fellation en 2009. Sur le plateau de «Quotidien» en mars dernier, le journaliste de 73 ans avait qualifié les accusations de l'auteure à son égard d'«affabulation» et de «fiction». «De ma vie, jamais je n'ai accepté une relation qui ne serait pas consentie, qui serait forcée, que ce(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :