Harcèlement sexuel : un professeur décrit comme un "prédateur" suspendu à l'université Panthéon-Assas

franceinfo
Un chargé de travaux dirigés de 27 ans a été suspendu fin mars. Il aurait harcelé sexuellement une soixantaine d'étudiantes et aurait eu des relations sexuelles non protégées avec plusieurs d'entre elles.

Les témoignages décrivent un "prédateur", qui menait une véritable "chasse" aux étudiantes. Un enseignant de l'université Paris 2 Panthéon-Assas a été suspendu de ses fonctions fin mars, selon les informations du Figaro. "Une procédure a été lancée auprès du procureur de la République le 10 avril 2019", indique l'administration de la faculté, contactée par le journal. Franceinfo revient sur cette affaire.

Quels sont les faits reprochés ?

Les témoins interrogées par Le Figaro et Le Parisien décrivent un mode opératoire bien huilé. L'homme contactait les étudiantes sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, et par e-mail. "Je te trouve plutôt très mignonne", "Fais gaffe, je suis assez sensible aux filles mignonnes comme toi", "Au passage, sachez que votre tenue de ce matin vous allait à ravir", leur glissait-il. De premiers messages rapidement suivis d'invitation à se rencontrer : "Es-tu dispo par hasard ce soir ?", "Tu préfères un verre ?".

J'ai vu les messages qu’il envoyait aux filles et ce sont les mêmes à chaque fois. Il lançait son filet en envoyant plein d'e-mails à tout le monde et il voyait les poissons qu’il attrapait.

Un étudiant

cité par "Le Figaro"

Des avances difficiles à repousser pour certaines victimes. "On ne pourrait voir que de la drague dans tout cela si ce monsieur n'avait le pouvoir de mettre un point en plus ou en moins sur une copie", contextualise une enseignante dans Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi