Harcèlement sexuel au travail : que faire ?

![CDATA[Shutterstock]]

Propos à connotation sexuelles, formulations sexistes, pression exercée en vue d’obtenir un acte de nature sexuelle… Si certains comportements problématiques sont désormais aisément reconnus dans la vie de tous les jours comme du harcèlement sexuel, au travail, il peut parfois être difficile de repérer des agissements sexistes et de lutter contre. "Ils sont souvent banalisés. C’est pourquoi on distingue plusieurs catégories depuis les agissements ouvertement hostiles jusqu’à des propos plus ambivalents du type : ‘à ce poste il y a beaucoup de pression. Il ne peut pas être tenu par une femme, c’est trop difficile’", indique Valérie Langevin, psychologue du travail et expert d’assistance conseil à l’INRS (l’institut national de recherche et de sécurité).

En 2016, une enquête de la Dares avait montré que 0,7% des salariés ont fait l’objet de propositions à caractère sexuel de façon insistante au cours des 12 derniers mois et 2,8% des salariés ont fait l’objet de propos obscènes ou dégradants. Les femmes sont plus exposées que les hommes.

Harcèlement sexuel et agissements sexistes : quelle différence ?

Le harcèlement sexuel est défini par le Code du travail comme "des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste répétés qui soit portent atteinte à la dignité du salarié en raison de leur caractère dégradant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante". Y sont associés tous (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pénurie d'antibiotiques : "Toutes les conditions sont réunies pour une crise majeure de santé publique", alertent des médecins
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce mercredi 23 novembre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Une 9 e vague du Covid a-t-elle débuté ?
Entre le Covid et la canicule, l'été 2022 a été meurtrier
Cette année, le vaccin contre la grippe ne séduit pas