Harcèlement scolaire: une plainte déposée par les parents de Dinah, après le suicide de l'adolescente

·2 min de lecture
Marche blanche, le 24 octobre 2021 à Mulhouse, à la mémoire de Dinah, adolescente de 14 ans qui s'est suicidée, victime de harcèlement scolaire selon sa famille - Frederick FLORIN © 2019 AFP

À 14 ans, Dinah s'est suicidée après avoir subi plusieurs années de harcèlement scolaire. Ce jeudi, ses parents ont déposé une plainte contre X visant des adolescents ainsi que la direction de son collège.

"Même si ça doit prendre des années, on rendra justice à Dinah." Après leur période de deuil, les parents et le frère de Dinah ont décidé d'enclencher ce jeudi leur combat judiciaire, indique à BFMTV.com son frère aîné Rayan. Une plainte a été déposée contre X après le suicide de l'adolescente de 14 ans, le 5 octobre dernier. Celle-ci s'est pendue dans sa chambre pour s'extraire du harcèlement scolaire qu'elle subissait depuis plusieurs années de la part d'élèves de son collège. 

"Je ne sais pas si on est prêts pour cette bataille mais il faut le faire", commente la maman, Samira Gonthier, contactée par nos soins.

Incitation au suicide et homicide involontaire

Cette plainte contre X vise "cinq chefs d'infractions commis par les élèves du collège et par la direction de l'établissement", notamment le harcèlement, la complicité de harcèlement, l'incitation au suicide et l'homicide involontaire, nous précise l'avocate de la famille, Me Laure Boutron-Marmion, qui insiste sur "l'inaction et l'abstention totale" de l'école dans ce drame. 

"Il n'y a pas eu un seul rendez-vous organisé par la direction avec la famille alors que la mère de Dinah avait prévenu le Conseiller principal d'éducation (CPE). Et depuis le suicide, pas une seule prise de contact", déplore l'avocate.

Certains élèves soupçonnés d'avoir participé au harcèlement ont quant à eux présenté leurs condoléances à la famille de la victime. 

"On sent qu'ils ont peur de ce qu'ils ont fait. Mais je ne veux plus d'excuses, je laisse la justice faire son travail maintenant", explique Samira Gonthier.

"On subit son absence"

De son côté, le parquet de Mulhouse a déjà ouvert deux enquêtes distinctes sur cette affaire: une première en "recherche des causes de la mort" et une deuxième pour "harcèlement". La plainte de la famille de la victime va donc permettre de lancer de nouvelles investigations afin de comprendre le rôle de chacun et si un quelconque acharnement est bel et bien à l'origine du suicide. 

Cette volonté "d'obtenir justice" pour Dinah n'atténue bien sûr pas la douleur de ses proches. 

"On subit son absence, surtout à l'approche des fêtes de Noël qu'elle adorait, et de son anniversaire le 18 décembre", souffle Samira Gonthier.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - “Je savais qu’elle était partie” : le témoignage bouleversant de la mère de Dinah, victime de harcèlement scolaire, qui s’est suicidée à 14 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles