Harcèlement scolaire: Pap Ndiaye souhaite que TikTok "régule et modère plus sérieusement"

Harcèlement scolaire: Pap Ndiaye souhaite que TikTok "régule et modère plus sérieusement"
Le ministre de l'Education Pap Ndiaye le 7 septembre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre de l'Education Pap Ndiaye le 7 septembre 2022 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le ministre de l'Éducation nationale Pap Ndiaye a dit jeudi souhaiter, au sujet de la lutte contre le harcèlement scolaire, que le réseau social TikTok "régule et modère de façon beaucoup plus sérieuse" les activités de ses abonnés. Jeudi marquait la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement.

"TikTok est une plateforme qui est utilisée de façon extrêmement large et qui a une grande popularité dans la jeunesse. Je n'ai rien contre TikTok en tant que tel, je souhaite simplement que TikTok régule et modère de façon beaucoup plus sérieuse les activités de ses abonnés", a lancé Pap Ndiaye, interrogé lors de l'émission Le téléphone sonne sur France Inter.

Le ministre a évoqué sur ce réseau social "la circulation d'un certain nombre de messages" qui ne peuvent être "approuvés et qui font du mal à l'école, aux élèves et à la République."

"Une priorité" pour le gouvernement

En déplacement dans un collège de région parisienne lundi, le ministre a rappelé que la lutte contre le harcèlement scolaire était "une priorité" pour le gouvernement, qui va continuer à déployer son dispositif de prévention.

Le programme pHARe de lutte contre le harcèlement du gouvernement "est généralisé à partir de cette rentrée 2022", a expliqué Pap Ndiaye.

"Il existait sous une forme expérimentale auparavant. Il a donné d'excellents résultats dans les académies où il a été mis en place, avec une prise de conscience, avec un meilleur accompagnement, une meilleure détection des cas de harcèlement, et une amélioration du climat scolaire", a-t-il précisé.

Article original publié sur BFMTV.com