Harcèlement scolaire : une nouvelle méthode de lutte efficace testée au collège

·2 min de lecture

Alors que la société prend conscience de l'ampleur et des dégâts du harcèlement en milieu scolaire, de nouvelles méthodes sont enseignées pour lutter contre ce fléau. Europe 1 s'est rendue dans un collège parisien où la méthode de "préoccupation partagée" est enseignée au personnel.

Après le suicide fin octobre de Dinah, une collégienne de 14 ans, de nombreuses voix se sont élevées contre l'inaction des pouvoirs publics contre le harcèlement scolaire. Expérimentée dans six académies depuis deux ans, la "méthode de préoccupation partagée" a pour but d’intervenir sur les cas de harcèlement dits "faibles" avant qu’ils ne dégénèrent. Une méthode efficace au collège dans les classes de sixième et de cinquième. À l'occasion de la journée nationale de lutte contre ce phénomène, Europe 1 a assisté à une formation donnée à Paris, dans le collège Françoise-Seligmann.

>> LIRE AUSSI - Harcèlement scolaire : "On ne va pas envoyer les élèves au bagne"

Faire prendre conscience de la souffrance du harcelé

L'idée de la méthode, c’est de réagir vite, en 15 jours, sans blâmer les harceleurs mais en les amenant à leur faire prendre conscience de la souffrance du harcelé. Tous les élèves sont inclus dans la résolution de la situation. La victime, elle, est reçue en amont, plus longuement. Les harceleurs le sont aussi, mais là, les entretiens sont très courts. C'est tout le travail mené dans cet atelier auprès de profs, surveillants et infirmières scolaires.

"Soit vous avez l'élève qui dit 'moi j'ai rien fait'. Ou alors, timidement, qui reconnaît le malaise de la cible mais qui refuse d'admettre que l'origine [du malaise] est dans l'établissement ou dans la classe. Dans ce cas-là, vous mettez fin à l'entretien", explique le formateur, Licinio Texeira, au personnel du co...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - À Mulhouse, l'émouvante marche blanche en mémoire de Dinah, victime de harcèlement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles