Harcèlement de rue : des milliers de témoignages recueillis par "Paye Ta Shnek"

Brut.
Harcèlement de rue : des milliers de témoignages recueillis par "Paye Ta Shnek"

"Avec ton short, tu t’étonneras pas si j’te viole". C’est l’un des 15 000 témoignages recueillis par le Tumblr "Paye Ta Shnek". Anaïs Bourdet l’a créé en 2012 et y rapporte le harcèlement sexiste dans l’espace public.


Son idée lui est venue après avoir vu le documentaire, en 2012, de la Belge Sofie Peeters qui avait tourné en caméra cachée à Bruxelles pour révéler les comportements des hommes de son quartier à son égard. Après cette vidéo, Anaïs Bourdet s’était "identifiée" à la jeune femme puisqu’elle avait vécu une situation similaire quelques jours après : "J’ai été poursuivie en voiture par homme dans les rues de Marseille. Il m’avait interpellée au feu rouge en étant très clair sur ses intentions, c’était très sexuel. Il n’y a pas eu d’accident ni quoi que ce soit, mais je suis rentrée chez moi absolument terrorisée." Après cette expérience, c’est la première fois qu’elle en discutait avec des amies et s’est rendue compte que "toutes avaient des expériences à raconter là-dessus."


Les différentes formes de harcèlement dans l'espace public


Le harcèlement de rue, elle le définit par "des comportements très variés" et des phrases qui sont la plupart du temps (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi