Harcèlement de rue : Macron annonce vouloir tripler l'amende à 300 euros

·1 min de lecture
Daniel Cole / POOL / AFP

Emmanuel Macron a déclaré lundi vouloir tripler à 300 euros l'amende pour harcèlement de rue.

Emmanuel Macron a déclaré vouloir tripler à 300 euros l'amende pour harcèlement de rue , un acte qui sera qualifié de "délit", et entend doubler la présence policière dans les transports, dans le cadre d'une future loi sur la sécurité (Lopmi).

Dans cette nouvelle loi - qui ne pourrait être votée qu'après 2022 - le chef de l'Etat a expliqué vouloir "doubler la présence policière dédiés dans les transports en commun aux horaires où les agressions sont le plus constatées". Il a par ailleurs annoncé le doublement en 5 ans des enquêteurs dédiés aux violences intrafamiliales, portant le nombre à 4.000 enquêteurs.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles