Harcèlement : la journaliste Marie Albert témoigne des dérives lors d’un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle

C’est un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) auquel elle ne s’attendait pas. Invitée sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mercredi 10 mars, Marie Albert, journaliste au magazine We Demain, raconte qu’elle a notamment été confrontée à un harceleur exhibitionniste. Lorsqu’elle en a informé une responsable du refuge, après plusieurs minutes, cette dernière lui aurait dit "passe à autre chose". "C’est impossible d’avoir ce genre de réaction face aux victimes. Elles devraient être formées par les personnes qui travaillent dans les refuges", déclare la journaliste. "Le sexisme, il est intériorisé" À la suite de ses révélations, Marie Albert a reçu des témoignages de femmes qui ne comprennent pas ses paroles et ne l’ont pas soutenu. "Le sexisme il est intériorisé", souligne la journaliste. "Ce n’est pas parce qu’elles, elles ne l’ont pas vécu, que moi ce que je dis, c’est un mensonge. Ce n’est pas parce qu’elles, elles ne l’ont pas vécu, que mes autres témoins ce sont des mensonges."