Harcèlement et abus sexuels: les footballeuses vénézuéliennes rompent le silence

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis la semaine dernière, les allégations d'agressions sexuelles ébranlent la Ligue féminine nord-américaine de football. Maintenant, ce sont les joueuses vénézuéliennes qui prennent la parole pour dénoncer leur ancien sélectionneur.

« Cela peut paraître fou, mais pour nous c’était devenu normal que notre coach nous interroge sur notre vie sexuelle et la commente. » La phrase est extraite du texte publié sur Twitter par Deyna Castellanos, l'attaquante de l'Atlético Madrid, considérée comme l’une des meilleures joueuses de foot féminin au monde.

Il est signé par 24 de ces anciennes coéquipières de la sélection féminine vénézuélienne. Il décrit un climat de peur et de manipulation instauré par celui que les jeunes femmes qualifient de « monstre » : « Nous étions encore mineures », poursuivent les joueuses. « Pourtant le harcèlement sexuel et psychique de la part de Kenneth Zseremeta a été quotidien. »

Quand l'une des anciennes joueuses révèle à ses coéquipières avoir été agressée sexuellement par l'entraîneur panaméen Kenneth Zseremeta à l'âge de 14 ans et que ces abus se sont poursuivis pendant de longues années, les autres membres de la sélection vénézuélienne savent que le moment est venu d'en finir avec le silence.

« Nous avons décidé de rompre le silence pour éviter que les situations d'abus et harcèlement physiques, psychologiques et sexuels commis par l'entraîneur de football Kenneth Zseremetra ne fassent d'autres victimes », ajoute le texte.

Le procureur général du Venezuela a ouvert une enquête contre l'ancien entraîneur, mais aussi contre son assistant technique de l'époque, soupçonné de « complicité ».

► À lire aussi : Foot féminin: vent de révolte contre les violences sexuelles, des États-Unis à l'Australie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles