Publicité

Hanoukka à l’Élysée : « Il ne faut pas perdre la boussole essentielle de la laïcité »

Dans le judaïsme, lallumage des bougies lors de la fête de Hanoukka est un symbole festif. Que les Juifs soient pratiquants ou non, lallumage de la première bougie est un moment joyeux. Lon accompagne cet allumage par des bénédictions, des prières et des lectures bibliques. Car Hanoukka commémore un événement fondateur du judaïsme en la victoire de Judas Maccabée contre lEmpire grec dAntiochos IV au IIe siècle avant notre ère ? Cette victoire inattendue aura permis la restauration du culte au Temple de Jérusalem. Cest ainsi que la fête de Hanoukka symbolise la victoire de la lumière contre lobscurantisme et les ténèbres.

Ce jeudi 7 décembre, le président de la République recevait à lÉlysée le prix Lord Jacobovits qui reconnaît la lutte de la France contre lantisémitisme. Une cérémonie prévue de longue date à lÉlysée. De quoi sagit-il ? Dun prix créé par le Grand Rabbin Pinchas Goldschmidt, président de la Fondation de la Conférence des rabbins européens en 2011, pour être décerné à des personnalités qui ont combattu l’antisémitisme.

À cette occasion, Emmanuel Macron était aux côtés de Haïm Korsia, le Grand Rabbin de France. Interviewé le lendemain, le président a expliqué qu’à lissue de cette cérémonie, il a « allumé, cest la tradition de leur prière, la bougie du souvenir, qui revenait dAuschwitz. Ensuite, cest le Grand Rabbin qui a allumé les deux bougies de Hanoukka ». Il précise que tout cela a été fait en présence de tous les autres cultes qui étaien...


Lire la suite sur LeJDD