Handicap : ce qui va changer à Paris

·1 min de lecture

Faire de Paris une ville "100% ­accessible" aux personnes en situation de handicap. Telle est l'ambition de la maire, qui vient d'adresser une feuille de route à son adjoint chargé du dossier, Jacques Galvani. Avant d'atteindre "in fine" cet objectif sur "l'ensemble du territoire parisien", une douzaine de "zones 100% acces­sibles (voirie, équipements publics et privés…)" devront être créées à temps pour les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de 2024. Car la capitale se prépare à accueillir plus de 30.000 spectateurs ayant des "besoins spécifiques", en plus des 130.000 Parisiens qui ont un droit ouvert à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Elle entend faire des JOP un "levier décisif" pour transformer la ville aussi vite que possible.

"La philosophie générale de ma mission est de rendre Paris plus inclusif, plus vivable pour tous", indique Jacques Galvani. Pendant sa campagne électorale, Anne ­Hidalgo s'était engagée à appliquer la notion de "conception universelle", définie dans la convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées ; l'idée est de prendre en compte cette question en amont de chaque projet de politique publique. Son adjoint chargé du handicap devra mettre en œuvre ce "changement culturel" de manière transversale avec tous les autres membres de l'exécutif municipal. Des formations ad hoc seront proposées aux personnels de la Ville, à tous les niveaux.

Dans le métro, 3% seulement des stations sont accessibles aux faute...


Lire la suite sur LeJDD