Handicap : la prime d’État fait grimper les embauches

Source AFP
·1 min de lecture
Le gouvernement a « activé tous les leviers possibles pour freiner l'impact de la crise économique » sur l'emploi des personnes handicapées, a souligné Sophie Cluzel.
Le gouvernement a « activé tous les leviers possibles pour freiner l'impact de la crise économique » sur l'emploi des personnes handicapées, a souligné Sophie Cluzel.

Limiter les effets négatifs de la crise sanitaire et économique, tel est l'un des objectifs affichés par le gouvernement. Une crise qui peut s'avérer d'autant plus cruelle pour certaines catégories de population, dont les personnes en situation de handicap. Aussi, l'exécutif a mis en place une prime de 4 000 euros dans le cadre du plan de relance, dont l'objectif est d'embaucher des individus handicapés. Et ces embauches grimpent : selon les annonces, jeudi 29 avril, de Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge du dossier, la prime de l'État a conduit au recrutement de pas moins de 10 000 personnes. Il s'agit d'un tiers de l'objectif affiché par le gouvernement.

« Côté emploi, 10 000 contrats ont déjà été signés, dont 66 % en CDI », détaille Sophie Cluzel dans un entretien au quotidien régional grenoblois Le Dauphiné libéré. Cette prime, proposée par le gouvernement pour toute embauche en CDI ou CDD de plus de trois mois d'une personne en situation de handicap, doit permettre en tout 30 000 recrutements, avait indiqué en novembre le Premier ministre Jean Castex.

Un nombre de chômeurs en situation de handicap qui chute

Le dispositif a été prolongé jusqu'à fin juin. Le gouvernement a « activé tous les leviers possibles pour freiner l'impact de la crise économique » sur l'emploi des personnes handicapées, a souligné Sophie Cluzel.

À LIRE AUSSIÉconomie : un an après la crise, où en est vraiment la France ?

En 2020, le nombre de chômeurs en situation de handicap a [...] Lire la suite