"Arrête, ce n'est pas Covid ça !" : David (Lego Masters) dévoile sa technique de travail qui agaçait son binôme Sébastien

·1 min de lecture

Il est l'une des têtes d'affiche de Lego Masters, la première compétition télévisée dédiée aux célèbres briques, animée par Éric Antoine. David, jeune espagnol étudiant l'ingénierie à Barcelone, est aussi brillant qu'attachant. Il partage une passion commune pour les Lego avec son binôme Sébastien, graphiste peintre et rédacteur en chef de Briques Mag. À l'issue de la diffusion du numéro de lancement, ce mercredi 23 décembre sur M6, David et Sébastien se sont démarqués des autres candidats dans ce premier épisode. Ils ont réalisé leur gigantesque parcelle du parc d'attraction, demandé par le jury d'experts à l'ensemble des binômes, malgré le handicap manuel du jeune homme de 21 ans. Habitué à ne travailler qu'avec une main - il construit ses propres prothèses faites de Lego depuis petit - David révèle le secret de son agilité et les dessous d'un tournage pas toujours facile.

Télé-Loisirs : d’où vient votre passion pour les Lego ?

David : quand j'étais tout petit, mes parents m'avaient acheté pour Noël un bateau fait de Lego. Je ne connaissais pas ce système de construction. C'était la première fois que je voyais un puzzle en 3D, j'étais surpris. Tout a commencé à partir de ce moment-là.Dans votre portrait, vous expliquez que vous êtes né avec une main plus petite que l’autre. Comment vous êtes-vous préparé à cette compétition qui sollicite les mains en premier lieu ?

J'ai toujours joué aux Lego avec une seule main. J'utilise la bouche, mais aussi les pieds pour construire les (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Cyril Féraud : ses confidences bouleversantes sur la mort de son père
Comment télécharger un contenu MyCANAL sur son ordinateur ?
Exclu. "Dans 30 mn, Stéphane Plaza viendra…" : Eric Antoine met la pression aux candidats de Lego Masters ! (VIDEO)
Ce soir c'est Palmashow (Salto) : comment est né le duo formé par David Marsais et Grégoire Ludig ?
Marie Drucker et Michel Cymes héritent de deux nouvelles émissions sur France 2