Handicap : l'aéroport Charles de Gaulle rebaptisé Anne de Gaulle pour une semaine

© Sandrine Marty / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Quand Charles laisse sa place à Anne. Depuis ce samedi, l'aéroport parisien Charles de Gaulle est rebaptisé Anne de Gaulle sa fille , à l'occasion de la journée internationale des personnes en situation de handicap. Désormais, sur le fronton de l'aéroport, du côté des terminaux 2A et 2B, c'est le prénom de la fille du premier président de la Ve République qui s'affiche en lettres lumineuses, et ce pour une semaine. C'est une première mondiale.

"C'est une très bonne idée"

À l'aéroport, Nadia était accompagnée de son fils Hamza, autiste profond, et apprécie l'initiative. "Franchement, c'est une très bonne idée parce qu'il faut valoriser les personnes qui sont comme lui, handicapé, parce que lui, il ne peut pas s'exprimer. Il ne peut pas dire ce qui est bon, ce qui n'est pas bon."

>> LIRE AUSSI - Handicap : «les démarches administratives sont encore très complexes», estime Geneviève Darrieussecq

À l'origine de l'opération, la Fondation Anne de Gaulle, qui se bat au quotidien pour inclure dans la société des personnes en situation de handicap psychique, comme Anika qui essaye de s'orienter dans ce grand dédale. "C'est difficile parce que c'est grand, l'aéroport. Là, je suis perdue, on ne voit pas les horaires, ce n'est pas facile de reconnaître." À ses côtés, son éducatrice spécialisée Marie-Laure, qui espère que cette journée débouchera sur de nouveaux dispositifs. "Ça peut être généralisé", espère-t-elle. "Tout ce qui est 'CA', c'est-à-dire communication augmentée, avec ...


Lire la suite sur Europe1