Handicap : quelle insertion dans les entreprises ?

Mathieu Judelard a réussi à faire de son handicap un atout pour son métier. Malvoyant de naissance et avocat, il explique qu’il "entend les mensonges". Quand il se rend au tribunal judiciaire pour plaider, l’avocat de 36 ans est toujours accompagné de son chien guide. Malgré la signalétique tactique, son chien guide a encore du mal à se retrouver dans les locaux modernes. "On est manifestement au bon endroit, il faut juste trouver le bouton, c’est un détail qui peut avoir son intérêt", plaisante l’avocat. Malgré sa cécité, cet avocat pénaliste a réussi à imposer son style. "Il a une présence physique très importante de par sa voix, et il a une mémoire phénoménale", rapporte Maître Clarisse Serre, avocate pénaliste. 9% d’entreprises n’emploient pas de personnes handicapées Selon lui, être privé de la vue lui a permis de développer une acuité particulière. "On entend tout, absolument tout, y compris le mensonge, la mauvaise foi", affirme-t-il. La journaliste Anne-Claire Le Sann était sur le plateau du 13 Heures, lundi 16 novembre, afin d’évoquer la question du handicap dans les entreprises. "Elles doivent employer 6% de travailleurs handicapés. Au total, cela représente 2,7 millions de personnes reconnues handicapées. Mais 9% des entreprises ne jouent pas le jeu et n’emploient aucune personne handicapée et préfèrent payer une amende", rapporte la journaliste.