Hamon : les ralliements à Macron sont des "coups de couteau dans le dos"

franceinfo

"Depuis quelques semaines, s'organisent des ralliements à Emmanuel Macron qui consistent à me planter des couteaux dans le dos." Invité au "20 heures" de France 2, le candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon a vivement dénoncé les annonces des ténors du PS, parmi lesquels le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian ou le secrétaire d'Etat aux Sports Thierry Braillard, qui ont rejoint le fondateur d'En Marche !, plutôt que de le soutenir.

 

On m'annoncerait même la semaine prochaine une mise à mort avec le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron. Mais c'est oublier une chose : ce ne sont pas eux qui m'ont donné vie.

Benoît Hamon, candidat socialiste à la présidentielle

"20 heures" de France 2

A la peine dans les sondages, Benoît Hamon a adopté un ton offensif, en vantant "un vote populaire, celui de deux millions d'électeurs aux primaires qui ont décidé de faire confiance au projet politique qui est le mien". Le candidat PS a donc largement visé Emmanuel Macron, accusé d'être le candidat de l'immobilisme.

Se qualfiiant lui-même de "combattant", Benoît Hamon a fustigé "tous ces vieux caciques qui se réunissent autour d'un seule et unique candidat, celui qui leur permettra de gouverner encore cinq ans de plus".

Retrouvez cet article sur Francetv info

Marine Le Pen : qui sont les militants du Front national ?
Lexique de campagne : qu'est-ce que le vote utile ?
Benoît Hamon : un "combattant" face aux désistements
REPLAY. Présidentielle : revivez l'interview de Benoît Hamon sur le plateau du "20 heures" de France 2
François Bayrou ne sera pas candidat aux législatives en juin

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages