Hamilton vs Verstappen : Red Bull veut une révision de la sanction

·1 min de lecture
Quelques centaines de mètres avant l'accrochage fatal à Verstappen, la victime, et bénéfique à Hamilton, le harponneur.
Quelques centaines de mètres avant l'accrochage fatal à Verstappen, la victime, et bénéfique à Hamilton, le harponneur.

L?incident de course survenu au dernier GP de Grande-Bretagne est, man?uvre dangereuse mise à part, moins surprenant que la légèreté de la peine décidée à chaud à l?encontre du fautif. Pire, les 10 secondes passées au « pit stop » dans les stands par Hamilton en guise de punition ne l?ont nullement empêché de remporter la course alors que le leader du championnat, harponné par le vainqueur et transporté à l?hôpital, n?était pas en mesure de défendre ses chances.

Pour cette simple distorsion de chances, certains vont jusqu?à penser que Hamilton aurait dû être sanctionné d?un carton rouge, voire de ne pas marquer du tout de points en l?absence de son adversaire. Même si l?accrochage relève d?un fait de course somme toute banal en Formule 1, l?intention manifeste de Hamilton de forcer le passage alors que sa voiture était encore nettement en retrait de celle de Verstappen devait être autrement sanctionnée.

Fermer les yeux sur un tel comportement, c?est, de la part des juges, l?encourager à l?avenir dans les autres courses. Avec les risques très élevés de blessures que cela implique, Verstappen quasi miraculé ayant encaissé en Angleterre un choc colossal de plus de 50 G. Hamilton en a tiré presque impunément tout le bénéfice. Mais le réexamen des faits à froid au travers des vidéos et des photos prises de cet accrochage établit clairement pour Red Bull que la règle selon laquelle les deux pilotes doivent se trouver à la même hauteur pour se livrer à un tel affro [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles