Halsey : Avorter m'a sauvé la vie

Halsey - ARIA Awards 2019 - Getty
Halsey - ARIA Awards 2019 - Getty


Halsey a admis que le fait d'avoir avorté lui a "sauvé [sa] vie".
La star - qui a accueilli son fils Ender en juillet 2021 - a expliqué qu'avant d'être mère, elle avait subi trois fausses couches avant ses 24 ans et que l'une d'entre elles était en fait un « avortement » car son corps était incapable de mettre fin à la grossesse seul sans risque grave pour sa propre santé.
Elle a déclaré que l'une de ses fausses couches nécessitait un « suivi », et a expliqué que c'était une manière douce de dire qu'elle aurait besoin d'un avortement parce que son corps ne pouvait pas mettre fin à la grossesse complètement seul et qu'elle risquait de faire une septicémie sans intervention médicale.
La chanteuse - qui s'exprimait à la suite de l'annulation de l'arrêt Roe v Wade, qui prive des millions de femmes aux États-Unis de l'accès à un avortement légal et sûr - a poursuivi en insistant sur le fait que, bien qu'elle soit devenue mère, elle n'a pas changé d'avis sur les interruptions de grossesse.
Elle a déclaré à Vogue que de nombreuses personnes lui ont demandé si, depuis qu'elle a porté son enfant à terme après des années de lutte, elle a reconsidéré sa position sur l'avortement. Elle a insisté sur le fait que la réponse est fermement non et a ajouté qu'en fait, elle ne s'est jamais sentie aussi forte sur ce sujet.
Elle a ensuite déclaré que chaque personne méritait le droit de choisir quand, si et comment elle devait vivre cette expérience dangereuse.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles