Halloween : les bonbons sont-ils vraiment mauvais pour la santé ?

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Candies at la Boqueria Market in Barcelona
Candies at la Boqueria Market in Barcelona

Les bonbons sont souvent un plaisir gourmand pour les petits et les grands. Mauvaises pour la santé, les friandises n’ont-elles vraiment aucun atout ?

Les bonbons, avec modération ? Dans quelques jours, les enfants fêteront Halloween. Si la situation épidémique mondiale empêchera les collectes auprès des voisins, elle ne devrait pas pour autant dissuader petits et grands de déguster quelques bonbons. Alors que l’Organisation mondiale de la Santé recommande de ne pas dépasser 25 grammes de sucre par jour, les bonbons viennent souvent exploser le compteur. Et, en plus du sucre, ces petites friandises sont également souvent très riches en additifs, colorants, etc. Autant de composés néfastes pour la santé qu’il convient impérativement de limiter.

Mais alors, rien n’est à garder dans les bonbons ? Peut-être pas. Selon une étude japonaise, mâcher un chewing-gum pourrait augmenter la concentration. Précisément, ceux qui ont mangé un chewing-gum avaient un temps de réponse 10% plus rapide que les autres. Selon les chercheurs, mâcher du chewing-gum, huit zones du cerveau liées aux fonctions d’exécution sont activées.

Les bienfaits du chocolat

De nombreuses études ont mis en évident les bienfaits du chocolat. Grâce aux flavonoïdes contenus dans le cacao, un carré de chocolat permettrait de protéger contre les maladies coronariennes. Il aiderait également à stimuler la fonction cognitive et à lutter contre le déclin lié à l’âge. D’autres études ont également mis en avant le pouvoir sur la mémoire du chocolat mais aussi sur l’humeur.

Le site américain Psychology Today avait également rapporté les conclusions d’une étude menée par la Harvard School of Public Health. Selon les chercheurs, les personnes qui mangeaient régulièrement des bonbons vivent plus longtemps que ceux qui n’en mangent aucun. Le site rapporte également les résultats d’une étude menée en 2007 par l’Université de Floride. Au cours de cette recherche, les scientifiques avaient constaté qu’une dose de sucre permettait de retrouver un peu de concentration et de volonté.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :