L'horreur à Séoul : plus de 150 morts dans une bousculade

© AFP or licensors

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a promis dimanche une enquête "rigoureuse" sur la bousculade qui a fait au moins 151 morts la veille au soir dans le centre de Séoul, où des dizaines de milliers de fêtards, pour la plupart très jeunes, célébraient Halloween pour la première fois après la pandémie.

Déplorant "une tragédie et un désastre qui n'auraient pas dû se produire", M. Yoon a promis que son gouvernement enquêterait "rigoureusement" pour déterminer les causes de la catastrophe, une des plus graves de l'histoire récente de la Corée du Sud, et s'assurer qu'elle "ne se reproduise plus".

"J'ai le coeur lourd et il m'est difficile de contenir mon chagrin", a ajouté dans une adresse télévisée le chef de l'Etat, qui s'est rendu dimanche matin sur le lieu du drame, vêtu du blouson vert des secours d'urgence, et a décrété le deuil national.

Sur le trottoir, des corps alignés sous des couvertures ou autres linceuls de fortune. Dans la rue, des passants pratiquent des massages cardiaques à la demande des pompiers débordés, pendant que des personnes déguisées ou en tenue de soirée courent en panique.

Un quartier connu pour ses lieux de fête

La nuit a viré au cauchemar à Itaewon, quartier situé près d'une ancienne base militaire américaine et connu pour son atmosphère cosmopolite, ses bars et ses lieux de fête en tout genre dans un dédale d'étroites ruelles.


Lire la suite sur ParisMatch