Hajer Ben Boubaker réveille le Vintage Arab musical

Propos recueillis par Hassina Mechaï
·1 min de lecture
VintageArab, imaginée par la chercheuse Hajer Ben Boubaker, propose des séries audio qui égrènent avec érudition des pans entiers de la culture musicale arabe. 
VintageArab, imaginée par la chercheuse Hajer Ben Boubaker, propose des séries audio qui égrènent avec érudition des pans entiers de la culture musicale arabe.

Lancé en 2018, Vintage Arab propose des séries audio qui égrènent avec érudition des pans entiers de la culture musicale arabe. Du flanc ottoman à la production diasporique du quartier de Barbès, des Scopitone au mouvement ouvrier, du langoureux Farid el Atrache au vigoureux dabkeh moyen-oriental, Hajer Ben Boubaker saisit l'auditeur par le sens le plus émotionnel peut-être, l'écoute. Ses émissions, construites en épisodes à thèmes, prennent la forme d'un podcast, le format audio permettant peut-être une proximité émotionnelle que la distance analytique de l'écrit ne permet pas toujours. L'occasion de découvrir des perles musicales oubliées que la chercheuse inscrit toujours dans une densité humaine. Elle cite Pasolini qui définissait l'Histoire comme le désir des fils de comprendre les pères. Une généalogie des espoirs, luttes, mémoires qui peuvent aussi bien mêler le cristal de Fayrouz, la mélopée d'Oum Kalthoum, la scansion de La Rumeur et du rap. L'Institut du monde arabe ne s'y est pas trompé puisque Hajer Ben Boubaker travaille également à la prochaine exposition dédiée aux divas arabes. Interview.

Le Point Afrique : Quelle est la ligne directrice de votre travail ?

Hajer Ben Boubaker : J'aborde la musique arabe d'un point de vue sociohistorique et pas seulement musicologique. Je ne m'inscris pas dans une démarche de réhabilitation d'un patrimoine, car je ne considère pas qu'il a besoin d'une quelconque revalorisation. Je souhaitais simplement apporter [...] Lire la suite