HAITI. 16 morts dans des inondations à Cap-Haïtien

Des inondations dans le nord d'Haïti ont fait 16 morts, dont au moins trois enfants, dans la deuxième ville du pays, Cap-Haïtien, a indiqué la police vendredi 9 novembre.

"Des patrouilles de la police haïtienne ont découvert de nombreux cadavres dans les rues. Nous avons vu des corps de trois enfants âgés de 2 à 3 ans", a indiqué le chef de la police de la ville, Kenel Pierre, qui avance un bilan provisoire de 16 morts.

Des pluies diluviennes se déversent depuis 24 heures sur cette zone et ont également inondé d'autres villes haïtiennes.

Le maire de Cap-Haïtien, Wilborde Béon, a affirmé qu'il était difficile d'établir un bilan précis à ce stade, tout en soulignant que la ville était "sinistrée" et qu'il y avait "beaucoup de morts".

Il y a effectivement beaucoup de victimes. Nous ne pouvons pas encore établir un bilan car il est difficile de circuler. L'entrée de la ville est complètement inondée. Toutes les rivières et les ravines sont en crue", a déclaré le maire du Cap-Haïtien, qui a lancé un appel à l'aide et à la solidarité.

"Tous les quartiers populaires sont inondés, nous avons secouru de nombreuses personnes pour les placer dans des abris provisoires", a-t-il encore ajouté.

Les cadavres de quatre membres d'une famille de huit personnes ont été retrouvés vendredi matin par des secouristes de la ville. Trois enfants sont portés disparus tandis que leur père se trouve à l'hôpital. "Nous demandons aux membres du secteur privés de venir nous aider car il continue de pleuvoir. Tous les autres secteurs de l'Etat sont mobilisés", a dit Wilborde Béon.

L'ouragan Sandy, qui avait frappé Haïti fin octobre, a quant à lui (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

HAITI. 16 morts dans des inondations à Cap-Haïtien
Ouragan Sandy : Haïti peine à évaluer l'ampleur des dégâts
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.