Haine en ligne : l’ONG RSF attaque Facebook

Les GAFA sont souvent dans l’oeil critique des Européens pour leurs impunités économiques ou politiques. Cette fois-ci, c’est Reporters sans frontières (RSF) qui attaque Facebook. L’ONG considère que la prolifération des messages de haine contrevient aux engagements de la plateforme vis-à-vis de ses utilisateurs. "Pratiques commerciales trompeuses" est l’accusation exacte portée par Reporters sans frontières dans son dépôt de plainte contre Facebook. L’organisation vise les nombreux messages haineux et fausses informations qui circulent sur le réseau social. Les journalistes notamment visés RSF souhaite également montrer les différences entre les engagements de Facebook, dans ses conditions d’utilisation, et la réalité. "D’un côté on a un affichage commercial, des publicités et des conditions d’utilisations qui comportent un engagement très fort et qui sont en fait mensonger, parce que la pratique c’est la dissémination massive de fausses informations et de messages de haine, notamment contre les journalistes mais c’est beaucoup plus général" explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Contacté, Facebook a refusé de répondre à franceinfo mais a transmis un communiqué.